+3,000 clients satisfaits

Livraison sécurisée avec suivi

30 jours satisfait ou remboursé

Paiement sécurisé SSL

Service client 6 jours/7

Hommage à Virgil Abloh : 15 ans de la vie du prodige du streetwear

décembre 17, 2021 12 minutes de lecture

Hommage à Virgil Abloh : 15 ans de la vie du prodige du streetwear

Virgil Abloh - Impact et évolution du glorieux designer de mode américain

Initiateur du mouvement post-streetwear, fondateur de la marque Off-White et maître du graphisme lourd : la signature de Virgil Abloh est partout. En fervent collectionneur de vintage urbain, il rejoint la cour des grands. Aujourd’hui, les célébrités s’arrachent à leurs tours ses rayures diagonales noires et blanches.

Virgil Abloh n’est plus, mais son départ a laissé une profonde émotion dans la sphère artistique. En très peu de temps, il a marqué la scène de la mode par ses idées révolutionnaires et son flaire infaillible. À seulement 41 ans, il a chamboulé la perception de la mode urbaine des années 90, et a remporté de nombreux prix renforçant sa position au sein de la communauté streetwear.

En hommage à Virgil Abloh, l’un des meilleurs designers des temps modernes, voici un petit récap des moments forts de sa carrière.

Qui est Virgil Abloh, légendaire designer streetwear ?

Virgil Abloh

Issu d’une famille d’immigrants ghanéens, Virgil Abloh grandit dans l’Illinois les années 1980’s. Sa sœur et lui s’établissent dans un milieu favorisant l’art et la créativité. Il apprend les bases de la couture et du design de sa mère, qui est couturière, tandis que son père est à la tête d’une entreprise de peinture.

Faisant partie de la génération internet, il se vante d’avoir du goût avant d’avoir de l’argent. Vois-tu, être artiste, c’est un tout. Son activité s’étendait ainsi à l’international : Virgil Abloh habitait à LA, Off-White est basé à Milan, et il disposait de plusieurs magasins à Tokyo. Avec des fuseaux horaires aussi éloignés, pas photo qu’on lui colle l’étiquette d’insomniaque.

Ce passionné de design avait donc une vie très occupée, mais trouvait toujours du temps pour ses divertissements. Même en assurant des cours en ligne de streetwear, de couture et de design, rien n’empêchait qu’il se transforme en DJ à ses heures perdues.

Son évolution de carrière est particulièrement intéressante. Il a su profiter d’une brèche dans le système pour intégrer le monde de la mode, et depuis il a craqué le code pour passer les niveaux. Comparées à sa première édition de T-shirts recyclés, et à ses grotesques collections chargées de logos, ses dernières créations se veulent plus raffinées, plus matures, tout en gardant la touche distinguée de la marque.

Son style unique en son genre lui a valu des collaborations avec de grandes enseignes, à savoir Nike, Levi’s et même McDonald’s. Tantôt en train de revisiter d’anciennes collections, tantôt rattaché à des projets de pièces phares, il était sollicité de tous les côtés.

D’ailleurs, son influence se percevait sur les marques de luxe à l’instar de Gucci, Dior, Balenciaga, Supreme et Louis Vuitton. Il était perspicace pour repérer les nouvelles tendances, une qualité qui vaut de l’or dans l’industrie.

Carrière et évolution : l’enchaînement de succès de Virgil Abloh

Virgil Abloh

Virgil Abloh, fière icône afro-américaine, compte parmi les meilleurs créateurs artistiques de la dernière décennie. Il sort du lot par son parcours, par ses accomplissements, mais surtout par sa vision du monde.

En l’espace de 15 ans, il a réellement révolutionné la mode urbaine. Rembobinons ensemble le film pour mieux comprendre l’histoire de ce designer à succès.

2006 : La reconversion d’un architecte

Après avoir obtenu le diplôme d’ingénieur civil à l’université du Wisconsin en 2002, Virgil Abloh étudie l’architecture à l’Institut de technologie de l’Illinois. Pour lui, c’est un vecteur qui lui permet de se rapprocher de sa réelle vocation. Il disait qu’il voulait construire des gratte-ciel parce que si l’on arrivait à compléter une œuvre aussi volumineuse, on pouvait aussi concevoir les designs les plus fins.

Au cours de sa dernière année, il a suivi son premier cours d’histoire de l’art. La découverte de la splendeur de la Renaissance et du talent des peintres italiens était une véritable révélation. En parlant des œuvres du Caravage, artiste peintre italien, il dit : « Ça m’a fait basculer la tête en arrière. J’avais passé tellement de temps à penser aux aspects pratiques que j’en avais presque oublié la beauté de l’art. ».

Entre-temps, Virgil travaille à Custom Kings, un coin d’impression et de customisation. Il y fait une rencontre pour le moins inattendue, celle de Kanye West. Le rappeur reconnaît vite la qualité artistique de son interlocuteur, et il succombe au charme de ses designs.

Résultat des comptes : Abloh a raté son discours de graduation d’architecture, car il avait un meeting avec le manager de Kanye West. Ironiquement, ils commencent à travailler ensemble juste après sur les éléments graphiques et la marchandising de son prochain album, Graduation.

2007 : Un designer à contre-courant

virgil abloh un designer hors du commun

S’étant intéressé à l’industrie de la mode, Virgil Abloh se produit occasionnellement sur le blog The Briliance. À maintes reprises, il remettait en question la politique des leaders aux commandes des courants de mode. Il critiquait notamment le design et les matériaux médiocres exploités par Gucci.

En 2007, il proclame ouvertement qu’il faut laisser place au changement, et que la nouvelle génération était prête à prendre la relève. À ses yeux, la mode n’a jamais été aussi in qu’en ce moment : « Je suis tout à fait en phase avec cette nouvelle ère où les designers sont devenus les nouveaux rocks stars ».

2009 : Une légende en formation

De plus en plus captivé par l’univers du streetwear, Virgil Abloh commence à travailler sur ses propres compétences. Dès 2009, il occupe un poste d’interne chez la fameuse marque Fendi à Rome. Aux côtés de Kanye West, il poursuit son stage durant 6 mois au cours desquels il aborde la mode sous un nouvel angle. Le CEO de Louis Vuitton, Michael Burke, dit qu’il était impressionné par l’évolution des deux jeunes stars, et qu’il avait dès lors été captivé par le potentiel de Virgil.

C’était la belle époque où un photographe avait capturé les deux passionnés de mode au show de Comme des Garçons à Paris. En se remémorant cet événement, Virgil Abloh se rappelle avoir senti faire partie d’une génération qui n’était pas supposée s’intéresser à la mode, et qui n’était pas la bienvenue. Il dit avoir saisi l’opportunité de participer à l’événement pour enfin adhérer à une certaine culture. En fin de compte, lui et Kanye sentaient avoir plus d’énergie et d’anticipation que ceux qui en faisaient déjà partie.

La même année, Abloh lance un concept store à Chicago sous le nom de « RSVP Gallery ». Il s’agissait du premier grand projet du designer, qui en plus d’être une boutique, faisait fonction de galerie d’art improvisée.

2010 : L’union de Kanye West et Virgil Abloh

En 2010, Virgil devient officiellement directeur créatif à l’agence DONDA WEST. Cette compagnie de contenu créatif et de design, fondée par Kanye West, porte le nom de sa mère. Elle a pour objectif de permettre aux esprits créatifs de se rejoindre et de travailler sur un objectif commun. L’agence reste très discrète sur ses projets. D’ailleurs, elle n’est annoncée au grand public qu’en 2012.

2011 : Premier grand projet de Virgil Abloh

kanye west et jay-z watch the trone pochette de l'album

Bien familier avec le milieu des rappeurs, Virgil Abloh est sollicité pour l’album Watch The Throne de Jay-Z et Kanye West. Il gagne une nomination Grammy en qualité de directeur artistique pour le design qu’il imagine pour la pochette de l’album.

2012 : La naissance d’une nouvelle passion

Pour Virgil Abloh, designer streetwear de luxe, 2012 était une année où il commençait réellement à s’épanouir. Ce qui l’avait définitivement décidé à poursuivre sa carrière de designer, c’était le lancement des premiers pas de Balenciaga en mode urbaine.

Il a particulièrement été marqué par un T-shirt graphique où l’on a gravé un sphinx avec en gros l’expression « JOIN A WEIRD TRIP ». Du streetwear à l’état pur avec une étiquette haute couture.

S’identifiant à ce nouveau mouvement où les barrières entre les grandes marques et les jeunes créatifs commençaient à s’estomper, il est convaincu que sa voix peut porter loin. C’est pourquoi en même pas une année, il lance son prochain projet : le label Pyrex Vision, à Chicago.

pyrex vision

Sa première collection suscite beaucoup de controverse. Virgil Abloh a repris un ancien stock de chemises de rugby Ralph Lauren, les a customisés au dos avec en gros l’emblème de sa marque et le numéro 23, et les a revendus à plus de 20 fois leur valeur initiale.

Coup de génie ou manque de créativité ? Les avis divergent. Cela étant, n’en déplaise à ses détracteurs, la première aventure du designer de mode était d’un franc succès.

En parallèle, il diversifie ses revenus et se produit en tant que DJ hip-hop. D’autre part, il intègre le collectif Been Trilloù de grands esprits créatifs se rejoignent pour concocter de nouveaux concepts et traquer l’évolution des tendances streetwear. Il sera à l’origine de la casquette Yankees sortie par le groupe l’année d’après.

2013 : L’apogée de la carrière design de Virgil Abloh

virgil abloh

Une fois sa première expérience réussie, Virgil Abloh est prêt à passer aux choses sérieuses. Pyrex Vision n’était que la version bêta de Off-White, la véritable marque streetwear du designer américain.

Le nom de l’enseigne ferait référence à la zone d’incertitude, car rien n’est tout blanc ni tout noir, mais chaque chose se positionne sur un vaste spectre de nuances. Les produits de Virgil Abloh sont le plus souvent reconnaissables par leur logo. Les rayures diagonales noires sur blanc ou vice versa gagnent peu à peu en popularité sur la scène artistique.

Pareillement, Virgil aime jouer avec l’idée que tout peut être remis en question. Voilà pourquoi il aime labelliser ses créationspar des titres évidents, toujours entre deux larges guillemets.

Selon l’ingénieux designer, c’est sa manière de défier le statu quo et de faire méditer son audience sur la perception qu’on a des choses. On le voit sur l’une de ses chaussures où il indique clairement les « Lacets » et la « Semelle » en caractère gras.

baskets off-white

Autre caractéristique des créations Off-White, leur adaptabilité et degré d’ajustabilitévia des attaches spécialement conçues à cet effet. C’est en partie ce qui fait le charme de ces attributs urbain, et ce qui les rend un peu plus pratiques au quotidien. D’un autre côté, ça camoufle le caractère brut et industriel que revêtent ses designs.

Plus qu’une marque, Off-White est le petit projet préféré de Virgil Abloh. Malgré cela, il sait qu’il n’est pas immunisé contre la critique, et qu’il sera un jour passé pour une marque banale, excessivement chère et manquant atrocement d’inspiration. Tels sont les risques du métier quand on se lance dans le fashion design, tout spécialement dans une niche en plein boom comme le streetwear.

2014 : De transition en transition

la marque off-white

Toujours en pleine phase d’expérimentation, Virgil Abloh donne le tout pour le tout sur les collections Off-White 2014. Se voulant plus inclusif, il s’aventure sur un domaine qui ne relève pas entièrement de son expertise, le streetwear pour femmes. Il enchaîne les combos de nouveautés en touchant à de nouveaux matériaux. Sa collection printemps/été est sortie du lot par son denim sublimé par le logo de la marque. Il perfectionne son design sur la dernière collection de l’année, « Moving Still ». Enfin, 2014, c’est aussi l’année de la sortie de l’album « Yeezus ». Autrement dit, Virgil donne un nouveau coup de pouce à son ami de longue date sur la pochette de son album.

2015 : Les efforts portent leurs fruits

Beyonce en Off-White

Après plusieurs années consacrées à son projet professionnel, le nom de Virgil Abloh était sur toutes les lèvres. On fait valoir son talent dans la vidéo de la chanson « Feeling myself » de Nicki Minaj, où Beyonce porte un T-shirt signé Off-White. On la spot aussi avec sa veste en cuir portant le nom de la marque à un match de basket.

Le hoodie de l’artiste en herbe, inspiré par son idole Caravage, attire un certain Justin Bieber déjà très fan de lui. Pour finir en beauté, ses créations lui valent aussi la 3position du prix LVMH du jeune designer de mode. Un pas de plus vers la réussite !

2016 : Les projets prennent de l’ampleur

Nul n’ose prétendre à l’internationale sans avoir conquis le marché asiatique. Surtout pas en mode urbaine en tout cas. C’est la raison pour laquelle Virgil Abloh installe son tout nouveau concept store à Tokyo. Au programme, galeries, expos, mais aussi distribution gratuite de gobelets ornés du logo d’Off-White qui se revendent comme des petits pains.

Petite nouveauté supplémentaire, les accessoires Off-White. On pense tout particulièrement à la ceinture de chantiers en version ultra-cool qui fait des ravages.

accessoires off-white

Évidemment, une autre année, un nouvel album de Kanye West qui s’annonce. Ce qui se démarque le plus cette fois-ci, ce sont les T-shirts du concert « The Life Of Pablo », réalisés par les soins de notre étoile montante.

2017 : Une année chargée en projets artistiques

En tant qu’artiste polyvalent, Virgil Abloh a travaillé sur d’innombrables projets. On peut dire qu’il s’est réellement surpassé en 2017. Après tout, c’est l’année où il a :

  • Organisé une exhibition en collaboration avec le seul et unique Takashi Murakami à la galerie Gagosian ;
  • Collaboré avec l’artiste conceptuel Jenny Holzer sur une expo des plus ahurissantes à Florence ;
  • Commémoré le 20anniversaire de décès de Lady Dianaà la Paris Fashion Week ;
  • Inauguré son tout premier magasin à New York !

Et ce n’est pas tout ! 2017 est aussi l’année où Virgil Abloh a véhiculé ses valeurs à travers ses projets. De fait, il a créé une collection pour combattre le racismeet mettre en avant les avantages de la mondialisation, de l’immigration et du brassage culturel au décours de l’élection de Donald Trump. Il a également soutenu la marche des Femmes sur Washington en partenariat avec Planned Parenthood pour promouvoir les droits de la femme et l’accès à l’avortement aux États-Unis.

D’un autre côté, il s’est découvert une nouvelle passion pour le design d’intérieur. En plus de lancer une collection avec Ikea, il s’adonne à sa propre ligne Off-White home. Ses dessins pour le moins extravagants s’inspirent des modèles modernes d’ameublement.

off-white home

Toujours sur ses projets avec Nike, il travaille aussi avec Rimowasur des valises de voyage transparentes pour renforcer (et accélérer) les protocoles de sécurité des aéroports. Et oui, on ne s’attendrait pas à moins de la part de notre petit prodige.

Après des années passées à se prouver, on sent que Virgil Abloh a fini par trouver sa propre voie. Une démarche reconnue à juste titre et récompensée. La même année, il a reçu le British Fashion Awardet le titre du meilleur designer de GQ histoire de couronner le tout.

2018 : Le designer streetwear débarque à Louis Vuitton

En 2018, Virgil Abloh est nommé directeur artistique de la  ligne homme Louis Vuitton : une véritable victoire puisqu’il s’agit de la première personnalité noire à occuper un tel poste ! Sans exagération, il s’agit là d’un des rares représentants de la communauté noire à la tête d’une grande maison de couture.

Sa première collection est lancée le 21 juin 2018 au Palais Royal, une performance exceptionnelle où lui et son homologue Nicolas Ghesquière directeur artistique femmes sont longuement félicités.

Séduit par la France, Virgil devient également conseillé créatif de la marque Évian. Fun fact, il est à l’origine de 2 designs de bouteilles d’eau qui sont disponibles depuis 2019.

bouteille évian virgil abloh

Troisième strike français, le jeune artiste élabore le design d’une paire de chaussures, les Nike Mercurial Vapor, spécialement pour Kylian Mbappé à l’occasion de la Coupe de la Ligue 2018. Toujours dans la catégorie sportive, encore sur un athlète noir légendaire, Abloh se propose pour le design de la tenue de Serena Williams pour la finale de l’U.S. Open.

2019 : Une nostalgie sans pareille

Après des années de travail acharné, on apprend en 2019 que Virgil Abloh frôle le burnout. Nullement surprenant avec un emploi du temps aussi saturé que le sien. Pour se ressourcer, il s’engage sur des projets moins exigeants.

Il inaugure une librairie au 1er arrondissement de Parisoù il distribue gratuitement des livres et magazines de ses amis à Louis Vuitton. Il organise aussi une exposition ayant pour thème Léonard de Vinci au Louvre.

Pourtant pas très fan de rock, Virgil est aussi impliqué dans la conception de T-shirts pour le 30anniversaire du premier album de Guns N’ Roses. Il sort aussi sa propre musique et devient DJ dans un club de nuit à Las Vegas.

Nouveau grand exploit, Virgil Abloh figure sur la liste du Time magazine des personnalités les plus influentes du monde. Off-White se positionne bien avant Gucci et Balenciaga, marques de luxe antiques.

Virgil abloh

Néanmoins, il sent que sa carrière en streetwear touchera bientôt à sa fin. Dans son interview avec Dazed, il dévoile que la mode urbaine rend son dernier souffle. Cette échappatoire d’auto-expression serait bientôt remplacée par un style vintage qui permettrait à tout un chacun d’afficher une facette de sa personnalité à sa guise.

2020 : Le grand retour de l’esprit architecte

Quoi de mieux pour commencer l’année en beauté qu’une exposition dans l’une des plus influentes galeries de design mondiales ? Cap sur Paris pour une journée inoubliable à Galerie Kreo. Virgil Abloh enfile ses gants de fin architecte rien que pour l’occasion.

En plus des créations Off-White, il s’occupe du décor pour une expérience immersive. Les murs de la salle étaient perforés de telle manière à transporter les visiteurs vers l’extérieur, ou plutôt d’inviter la rue à l’intérieur. Ajoute à cela la splendeur de la collection Printemps/Été Hommes de Off-White, et l’on est bien partis pour une expo hors du commun.

2021 : Une lumière du streetwear s’éteint

Après l’avoir secrètement combattu pendant 2 années consécutives, Virgil Abloh succombe à un cancer cardiaque extrêmement rarele 28 novembre 2021. Louis Vuitton sont les premiers à annoncer la triste nouvelle du décès de la star de 41 ans sur les réseaux sociaux. Il avait fait sa dernière apparition publique début novembre pour son exposition « Figures of Speech », pas loin de celle de Christian Dior, dans le cadre de l’initiative « Qatar Creates » à Doha.

Un dernier défilé de modea été tenu en son nom pour lui rendre hommage le 1er décembre dernier. Le PDG de Louis Vuitton, Michael Burke, a pris l’initiative de dévoiler sur le podium la collection Printemps/Été 2022 près du stade maritime Marine Stadium à Miami. Après avoir travaillé 3 ans sur ce concept à ses côtés, l’événement a été nommé « Virgil was here »en l’honneur du jeune designer parti trop tôt.

On garde encore à l’esprit les mots qu’il avait prononcés lors de sa conférence tenue à l’université de Harvardsur les concepts de design, d’image de marque et de commerce en temps modernes. « Je crois au pouvoir du visuel, c’était donc incroyable de voir quelqu’un comme moi s’engager sur une voie non traditionnelle et connaître un succès aussi fulgurant », annonce du haut de ses 29 ans la figure emblématique de mode urbaine.

Il quitte ce monde en talentueux visionnaire, un des designer les plus influent de son temps, qui a su mener son rêve jusqu’au bout. Une source d’inspiration qui incarne réellement les valeurs de la mode urbaine.


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.